1920 : Avis aux touristes français en Alsace

La race alsacienne, malgré les invasions multiples que le pays a subies à travers les âges, est restée à base celtique, ou tout au moins voisine du type celte : crâne large et peu profond, yeux et cheveux noirs ou foncés. C’est ce qu’après une vaste enquête portant sur les enfants dans les écoles, les Allemands... Lire la Suite →

Publicités

1919 : Brutalité de l’armée d’occupation

4/04/1919 : Le salut au drapeau est inconnu en Alsace. Un incident très pénible, et qui a soulevé à Strasbourg la plus vive émotion, s’est passé récemment boulevard de la Victoire (auprès de la Germania), dans la grande cité reconquise. Vers 9 h30, la musique d’un régiment colonial passait avec le drapeau ; un bourgeois... Lire la Suite →

1892 : Alliance militaire franco-russe

La France n’ayant pas digéré la cession de l’Alsace-Lorraine, elle conclut à une alliance militaire avec le tsar Nicolas II afin de prendre l’Allemagne en tenaille et la pousser  à déclarer la guerre. Pour cela, la France finance avec l’argent des épargnants français (emprunts russes) la construction des chemins de fer russes. Ils permettront d’acheminer... Lire la Suite →

1914/18 : 47 Reserve/Division

Durant la première guerre mondiale, de nombreux Alsaciens-Lorrains ont servi leur patrie, au sein du 47 ème Reserve/Division. les photos de cet article proviennent du journal de marche de cette unité qui comprend près de 230 pages. Cet ouvrage découvert en Alsace a appartenu a un Feldgrau alsacien. CHRONOLOGIE 1914 12 octobre - 19 novembre :... Lire la Suite →

Straßburg 1914/18 : Que sont nos Feldgrauen devenus ?

Recensement des Feldgrauen de Straßburg En 1910, la ville comptait 179 000 habitants dont 15 500 militaires. L’état-civil ne fait aucune distinction entre résidents civils permanents et résidents militaires : ils sont tous strasbourgeois.[1] Les Alsaciens-Lorrains forment 63,4 % de la population. Les citoyens d’autres États allemands: 34 % Les étrangers à l’Empire: 2,6 %... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑